Le sud du nord

La pluie est entrée en scène alors que le trio de Suaroute se dirigeait vers le sud-ouest du pays. Premier stop en partance de Reykjavik: emplettes à Selfoss. Ensuite, direction Seljalandfoss, une superbe chute d’eau (ouep, encore), mais celle-là, oh oh oh, on peut passer derrière, ce qui la rend assez distincte. En apercevant les îles Vestmanna au loin (nous n’avons pas eu le temps d’y aller) nous avons décidé de faire un croche impromptu sur la route du ferry. Coup de coeur pour Adèle: une belle plage de sable noir, fin comme de la farine et assez chaud de surcroît! Un petit détour qui a fait une heureuse.

Les Iles Vestmanna au loin, très jolies depuis la plage de Landeyjahöfn.

La chute de Seljalandfoss à quelques kilomètres de là, s’est révélée être une belle surprise. Oui, il y a du touriste en masse, mais passer en arrière de l’eau a comme quelque chose de mystique. Alors que Adèle et Cloé ont franchi ça en un temps record pour ne pas se faire mouiller (prévoir en effet des vêtements en conséquence!), Gilbert a tenté de capter ce mysticisme… ainsi qu’une photo sans personne dessus.

La chute de Seljalandfoss… de l’intérieur…

… de l’extérieur

Quelque part sur la route, un paysage assez commun pour l’endroit.

Ok, troisième chute dans ce que nous pourrions désormais appeler le pays des chutes. Fossland? Bon oui ok, on peut monter jusqu’en haut de la Skógafoss mais quand même, pas certains que la halte en vaut nécessairement la peine.

Skógafoss

Possiblement un moment fort de la journée, le glacier de Sólheimajökull s’avance presque jusqu’à la route 1, du moins assez pour qu’une petite balade d’une vingtaine de minutes puisse nous permettre d’aller y toucher. De toute beauté! Une randonnée sur le glacier est offerte et pourrait certainement être considérée.

Le glacier de Sólheimajökull, très cool. Dépêchons-nous avant qu’il fonde complètement , d’ici les 100 prochaines années.

Quelque part sur la route

Le site naturel (en fait ce sont tous des sites naturels) de Dyrhólaey, près de Vik, est superbe. La vue sur une plage de sable noir et sur ce qui rappelle immanquablement le rocher percé, vaut le détour. La route qui mène au promontoire est seulement autorisée aux véhicules 4×4 mais en prenant son temps, c’est quand même aisé avec une petite compacte.

La plage de Dyrhólaey

Ça vous dit quelque chose?? 🙂

Reynisfjara

Non loin de là, encore plus près de Vik, se trouve la plage de Reynisfjara, avec une vue imprenable sur les colonnes de basalte et sur les Reynisdrangar, qui se détachent de la côte.

Clairement une planque à elfes, dans un champ de lave

Après une petite pause toilettes au bord de la route dans le coin de Skaftárhreppur qui nous a permis de voir de près de superbes champs de lave, nous nous sommes dirigés vers le canyon de fjaðrárgljúfur (excessivement difficile en passant de retenir les noms des endroits visités!). La randonnée se fait super bien en fin de journée, vraiment pas longue et bien balisée) 1 km aller-retour) et nous permet d’apercevoir de magnifiques… On vous laisse deviner!

Beau canyon. Randonnée plaisante pour se dégourdir un peu.

Ce qui promettait de constituer un moment clé de la journée a sans doute été amoindri par les nuages un peu trop présents. Néanmoins, la « plage de diamants », Jökulsárlón, procure tout un effet. Cette « lagune lunaire », où se détachent des blocs de glace, est tout simplement splendide.

La plage de diamants

Hébergement et restauration:

The Garage, peu avant Skógar, est un coup de coeur. Propre, complet, service attentionné, belle vue… on recommande!

Pour souper, après le canyon, nous sommes allés au Systrakaffi à kirkjubæjarklaustur, l’un des seuls petits bourgs de la région. On y joue du classic rock et le service est correct. L’agneau islandais est bien bon!

« Elle, c’est ma préférée de toutes les plages! Contrairement à l’autre, le sable est full doux et il n’y avait personne. C’était vraiment cool, parce qu’il y avait des petits animaux marins qui sortaient leur tête de l’eau, comme le petit phoque que nous avons vu qui ressemblait aux frères Dupont (dans Tintin) ».

« Beaucoup de chutes, beaucoup (trop) de chutes!! Celle-là était la troisième!! On a une pas mal de vue quand on monte les 430 marches! (Oui oui je les ai comptées!). Quand on approche proche, on se fait bcp mouiller mais on paraît pour les plus games! »

« La Plage des diamants porte bien son nom quand le soleil tape sur les glaciers, ce qu’on a pas vraiment vu mais c’était beau pareil. C’est impressionnant de penser qu’on touche à un glacier vieux de plus de mille ans! » (Note du parent: … Et c’est triste de penser qu’un morceau de ce glacier a fini ses jours sur la banquette arrière d’une Toyota Yaris! »

Une réflexion sur “Le sud du nord

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s